Faire un croquis

Le processus de choisir le bon type de graphique pour présenter ses données peut être long et on va se le dire prendre le temps précieux qu’on aurait pu consacrer à améliorer les éléments esthétiques du graphique choisi.

Alors, comment est-il possible d’optimiser le temps qu’on passe à choisir le bon type de graphique?

C’est très simple, on s’éloigne de l’ordinateur! Oui, oui… Pour gagner du temps, on prend un moment de recul, on sort papier et crayon et on dessine.

Pas n’importe quoi par contre! L’objectif ici est de prendre le temps de faire des croquis des données prétraitées qu’on a sous la main en les représentant avec différents types de graphiques.

Le fait de ne pas être à l’ordinateur pour faire cette phase d’exploration permet de ne pas perdre de temps à peaufiner des détails sur des versions qui seront inutiles de toute façon. Ne pas utiliser un logiciel pour créer ses premières versions permet aussi ne ne pas se laisser influencer par les paramètres de base de ce logiciel et de passer à côté d’éléments de design qui pourraient mieux servir notre audience.

Alors, comment fait-on?

C’est tout simple, on s’assure d’avoir des données traitées, nettoyées et pour lesquels le travail d’analyse est fait et qui sont déjà groupées de la manière dont on pense présenter les données (moyennes, groupe, etc). Ensuite, on sort un papier et un crayon et on met sur papier toutes les idées qui nous passent par la tête. Comme l’objectif est de visualiser grossièrement nos données sous différents graphiques, il est pertinent de prendre le temps de dessiner à l’échelle le plus possible.

Le but ici est de comparer les différents choix de graphique pour nos données. Est-ce que ce type de graphique fait ressortir l’élément principal que je veux présenter? Est-ce que ce type de graphique m’est l’emphase sur une autre conclusion?

Toutes ces réflexions servent à guider notre choix. Finalement, le meilleur type de graphique à utiliser est celui qui présente nos données clairement, met l’emphase sur la conclusion qu’on veut présenter et est facile à comprendre pour l’audience auquel il se destine.

Quelquefois, la décision peut être plus ardue à prendre que d’autres. Dans ces cas, il est tout à fait indiqué de prendre nos croquis et de demander l’avis à des collègues qui sont au fait ou non du projet et de données. Le fait de devoir expliquer nos pensées et conclusions permet souvent d’y voir plus clair.

À quoi ça ressemble des croquis? Le processus est personnel à chacun et il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon de faire, mais je vous montre ma démarche pour quelque un des graphiques que j’ai créés.

Alors, pour créer ce graphique:


J’ai gribouillé ce croquis dans mon agenda pour éclaircir ma pensée:


Pour créer celui-ci:


J’ai gribouillé ce croquis pour mieux visualiser comment placer les éléments sur le visuel:


Et pour créer celui-ci:


J’ai dessiné pour bien comprendre la différence entre un dumbell et des pentes à deux points:




Alors, tu veux en savoir plus sur ma démarche? Abonne-toi à mon infolettre pour savoir quand est-ce que le prochain épisode de podcast sera disponible. J’y expliquerai toute la réflexion et les concepts de data visualisation qui ont menés à la création de cette viz.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.