Faire passer le message

Le créateur de la visualisation de données se doit d’être la personne qui maitrise le mieux le sujet. Se faisant, il est celui qui est le mieux placé pour comprendre les données et en extraire les conclusions intéressantes. Par contre, à partir du moment où on utilise le graphique créé pour présenter à un auditoire, le graphique en lui seul n’est plus suffisant. Le lecteur n’a pas accès aux données que nous avons passé un bon moment à analyser et doit donc être guidé dans sa lecture du visuel pour qu’il en tire les bonnes conclusions. Voici donc quelques éléments à considérer pour créer des visuels qui sont compris par l’audience:

Se préparer

Il faut connaitre les données avec lesquelles on travaille. Avant de créer le visuel, il faut prendre le temps d’en apprendre plus sur les données que nous avons entre les mains. Comment est-ce que ces données ont été récoltées? Comment est-ce qu’elles ont été estimées? S’assurer de comprendre le contexte et surtout valider si tout ceci fait du sens. Normalement, le processus de récolte, de nettoyage, de compréhension et d’analyse des données prend beaucoup plus de temps que le processus de création du graphique en lui-même.

Préparer le lecteur

Une fois que les éléments à présenter sont identifiés et mis en graphique, il faut prendre le temps de préparer notre lecteur. Le travail de celui qui conçoit le visuel est de communiquer ce qu’il sait des données à son audience. L’audience n’a fort probablement pas pris le temps de regarder les données. Il ne sont donc peut-être pas en mesure de voir les mêmes conclusions que le concepteur s’il n’y a pas d’élément de mise en situation ou d’explication. Au minimum, il faut un titre et un sous-titre pour accompagner tout visuel.

Utiliser les couleurs

Les couleurs jouent un rôle particulièrement important dans la visualisation d’un graphique. Elles peuvent évoquer des émotions, aider à apporter des éléments contextuels et focuser l’attention de notre lecteur sur les points importants. Tous des points essentiel pour permettre au lecteur de retenir le message véhiculer par le visuel.

Qu’est-ce qu’un visuel réussi?

Il n’y a pas encore de consensus sur ce qu’est une bonne visualisation. La meilleure approche pour créer un visuel réussi est de considérer l’audience à laquelle le visuel s’adresse. Est-ce que le graphique répond à ce qu’ils cherchent à savoir? Est-ce qu’ils ont compris le visuels et repartent avec la conclusion en tête pour poser des actions concrètes? Si oui, l’objectif est atteint!

Finalement, il ne faut pas assumer que le lecteur connait tout ce qu’il y a savoir ou qu’il peut identifier tout seul les points importants de nos visuels, il a besoin d’être guidé dans la lecture et la compréhension du visuel. Une bonne visualisation peut tout simplement se définir comme un visuel qui répond à l’objectif fixé par celui qui l’a créé.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.